Chez Hanse Staalbouw à Nieuwerkerk dans la région néerlandaise de Zélande, la satisfaction s’affiche sur tous les visages. Cette entreprise familiale spécialisée dans la construction de sites complets pour les secteurs agricoles, industriels et utilitaires cherche constamment à améliorer son efficience. La série 22 avec groupe d’ébavurage à marteaux de Timesavers y contribue considérablement.

Il s’agit ici d’un coup de maître pour la transformation de produits semi-finis. Depuis septembre 2018, la société Hanse est la première entreprise du monde à avoir mis en service une machine avec groupe d’ébavurage à marteaux de la série 22. Pour l’entreprise zélandaise, c’était LA solution pour son problème de laitiers. Dorénavant, ces résidus pourront être éliminés avec moins de pertes. Paul Legemaate, directeur matières et responsable pour l’achat des machines et la distribution des matériels. « Ça paraît incroyable, mais jusqu’à l’année dernière, l’élimination du laitier était encore réalisé à la main. Avec un outil de ponçage et un ciseau, deux personnes passaient leurs journées à tapoter. Naturellement, on peut alors décider aussi qu’une couche de finition n’est pas un luxe superflu, mais bon… Dans ce cas, il faut trouver quelque chose sur le marché qui offre une solution adaptée. Nous avions bien trouvé des solutions – nous avons contacté différents fournisseurs potentiels, mais toutes ces options étaient trop complexes. Les investissements auraient été trop importants. 18 mois passés, j’étais au salon Technishow à Utrecht au Pays-Bas et j’y ai découvert une option intéressante. C’était un prototype de la série 22 « Hammerhead ». J’ai alors contacté la société Timesavers de Goes au Pays-Bas. Il est vrai que nous connaissions déjà cette entreprise. Mais nous découvrions pour la première fois une machine qui satisfaisait à nous besoins spécifiques. Nous avons donc été invités au centre de présentation de Timesavers à Goes. »

SIMPLE

Peter de Regt, directeur commercial régional de Timesavers, et son collègue Oscar Salet confirment qu’une « petite matinée d’essais »au centre de présentation a largement suffi pour convaincre. De Regt : « le procédé est très simple et la machine possède une structure modulaire. La société Hanse Staalbouw recherchait une automatisation simple pour l’élimination du laitier sur l’acier. La machine « Hammerhead » exécute cette tâche à l’aide de broches qui frappent le laitier pour l’éliminer. Vous chargez l’acier d’un côté de la machine, et il ressort tout propre de l’autre côté. Ce n’est pas plus compliqué que ça. Pour Hanse Staalbouw – et depuis aussi pour bon nombre d’autres clients – cette solution offre des avantages sans précédent. » L’absence quasi totale de poussières fines notamment constitue un atout précieux. « De plus, le traitement manuel générait toujours un risque de blessures occasionné par les vibrations dans les mains des collaborateurs. Cette machine n’accélère donc pas seulement le processus, mais contribue aussi à réduire les arrêts maladie. Ce système offre aussi une certaine solution à la pénurie de main d’œuvre, puisque les jeunes ont tendance à refuser les emplois salissants ou comportant des risques. Et ça, ce n’est plus le cas avec ce processus de nettoyage de l’acier. Le processus est plus accessible, plus propre et plus courant. En fait, en intégrant une telle machine dans vos processus, vous prenez aussi vos responsabilités d’employeur. »

Un seul homme peut désormais enlever la même quantité de scories en quatre heures seulement, et il n'a pas besoin de faire de travail manuel. Qui ne voudrait pas d'un tel succès ?
– Paul Legemaate, responsable des matériaux Hanse Staalbouw
ASSURER UNE LONGUE DURÉE DE VIE

Monsieur de Regt considère que cette machine peut être exploitée sans problèmes pendant de nombreuses années. Les machines usinant à sec ne sont pas sensibles au vieillissement. De nombreuses machines Timesavers sont toujours en service, bien qu’elles aient trente ans ou plus. « Les pièces détachées nécessaires à un moment donné pour le remplacement éventuel des pièces ou la maintenance de la machine sont et seront toujours disponibles. » Monsieur Salet souligne que l’entreprise de Vieuwerkerk est devenue une référence très représentative. « Bien plus encore : je pense que par l’introduction et le succès de la machine « Hammerhead » nous sommes dorénavant plus en mesure d’intéresser les fabricants de machines, par ex. Voortman Machines à Rijssen. La collaboration avec l’industrie peut générer une plus value sans précédent. Nous disposons actuellement d’un produit que tous les fabricants industriels ont attendu avec impatience. Chez Hanse Staalbouw, le processus peut être considéré comme un succès. » Le terme « avec impatience » n’est pas exagéré : la vente de plus d’une vingtaine de machines « Hammerhead » depuis son introduction chez Hanse Staalbouw confirme l’intérêt de l’industrie. Monsieur Legemaate a du mal à définir un pourcentage précis pour les avantages économiques que la machine apporte à l’exploitation. « Elle offre toutefois des avantages évidents : auparavant, deux personnes travaillaient toute la journée pour éliminer le laitier de nos pièces en acier. La même quantité de produits est traitée à présent par une seule personne en seulement quatre heures. Et de plus, ce collaborateur n’est pas obligé d’effectuer un travail manuel pénible. Que souhaiter de plus ? »

Removal of heavy slag from steel becomes easy 1